CCPAC.ORG
Site du Comité des Chefs de Police d'Afrique Centrale

RDC: Les ventes clandestines d’enfants déguisées en adoption

Formation de lutte contre la traite des personnes Deuxième jour

 

L’un des modes opératoires les plus usuels en matière de traite des personnes en République Démocratique du Congo (RDC) est sans nul doute le déguisement des ventes clandestines d’enfants en adoption. Le Commissaire Principal, Commandant d’Escadron au Département de Grande Criminalité du Ministère de l’Intérieur et Sécurité Police Nationale Congolaise, Bovic BOFUKI BOMBILE, révèle que certaines ONG déterminent les parents à leur confier leurs enfants au pré- texte d’assurer la scolarité de ces innocents. Ces enfants sont par la suite déclarés comme orphelins auprès des Tribunaux et vendus aux expatriés pour être soumis au travail forcé ou exploités sexuellement. Un groupe de trafiquants utilisant ce mode opératoire avait été interpellé il y a peu à Kinshasa. Le groupe était constitué d’un Pasteur, chargé de récupérer les enfants à l’Église, d’un Préfet et d’un avocat qui les prenaient dans les établissements scolaires.

Pour lutter contre ce fléau, le gouvernement de la RDC a pris plusieurs mesures, parmi lesquelles l’obligation de disposer d’une autorisation de sortie pour les déplacements d’enfants d’une Province à une autre, ainsi que pour toute entrée ou sortie d’enfants de la RDC. Cette autorisation est délivrée par la Direction Générale des Migrations (DGM). Pour la traite des filles vers les pays du Golfe, à l’exemple du Liban, la RDC a interdit « jusqu’à nouvel avis » tout vol à destination de ce pays.

Plusieurs services de lutte contre la traite des personnes ont été également mis en place. Il s’agit notamment des unités d’élite contre la traite ou groupe de prévention des violences sexuelles et protection d’enfants, de la Commission Nationale de Lutte contre la Traite des Êtres Humains, de la Direction de Lutte contre la Criminalité, et de la Direction Générale des Migrations. Étant donné que le phénomène de la traite est assez nouveau en RDC, le pays est également engagé dans un processus de vulgarisation et de sensibilisation sur toute l’étendue de la République.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.