CCPAC.ORG
Site du Comité des Chefs de Police d'Afrique Centrale

saotome- et- principe: L’ignorance des populations accroît le phénomène de la traite

Formation de lutte contre la traite des personnes Deuxième jour

Le fléau de la traite des personnes à Sao Tomé-et-Principe, même s’il est assez nouveau, préoccupe énormément les autorités policières. Ce pays, comme ses pays frères de la sous-région Afrique Centrale, mène déjà des opérations policières pour barrer la route à cette criminalité. L’Inspectrice de Police Judiciaire Cleudymila CASTRO révèle qu’en 2013, une opération policière menée avec l’appui du Bureau Central National INTERPOL de Libreville au Gabon, et les Ambassades de Sao Tomé et de France a permis de récupérer des mains des trafiquants des enfants jumeaux enlevés. Ces trafiquants avaient été condamnés.

Selon ce fonctionnaire de Police, la principale difficulté dans la lutte contre ce fléau réside dans l’ignorance, par les populations, des méthodes opératoires des auteurs de la traite des personnes. Ces délinquants, d’après les cas déjà recensés, travaillent souvent en complicité avec les membres des familles des victimes. « Il y a quelques années nous avons pu sauver une fille des mains des trafiquants. Celle-ci avait été trompée par sa cousine d’aller au Gabon pour obtenir un travail décent. Malheureusement, à l’arrivée, c’est un homme qui l’avait accueilli et contraint de l’épouser avant de la soumettre au travail forcé. Une fois de plus avec l’appui du Bureau Central National INTERPOL de Libreville, nous avons pu sauver la fille », raconte Cleudymila CASTRO.

Actuellement, le pays est engagé dans un processus de reforme de la Police d’Investigation Criminelle en Police Judiciaire. Les représentants de Sao Tomé-et-Principe à la formation sur la traite des personnes qui se tient à Yaoundé, envisagent d’impulser leurs autorités à renforcer les actions de lutte contre la traite des personnes. Cela passera également par la sensibilisation des Officiers de frontières sur les modes opératoires des trafiquants.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.