CCPAC.ORG
Site du Comité des Chefs de Police d'Afrique Centrale

« La sensibilisation permettra d’améliorer la lutte contre la traite des personnes »

Formation de lutte contre la traite des personnes Deuxième jour

Interview

Chantal APENDEKI

Officier Régional Spécialisé en charge des communautés vulnérables au Bureau Régional INTERPOL pour l’Afrique Centrale

 

Quelles sont les actions qu’INTERPOL mène pour lutter contre la traite des personnes?

Les priorités de l’unité de Traite peuvent être résumées en Prévention (formations et conseils aux États membres, identification des victimes,…), Poursuites (soutien aux États membres lors des processus d’enquêtes, …), Protection (protection des victimes), Partenariats avec d’autres organisations internationales ou régionales ainsi que des entreprises privées. Pour atteindre ces objectifs, l’équipe se concentre sur le partage d’informations, le renforce- ment des capacités et les activités de soutien opérationnel.

Au niveau des Bureaux Régionaux d’INTERPOL, il est de plus en plus développé une approche régionale dans le combat contre la traite des personnes. Ainsi, des points focaux ont été nommés dans chacun des Bureaux Régionaux d’INTERPOL. Ces derniers jouent un rôle central dans le recueil d’informations nationales sur la traite des personnes et la mise en œuvre des activités prévues pour 2018 et 2019. L’autre activité de l’unité de Traite est le partage d’informations. Les informations générales sont partagées à travers les outils d’INTERPOL (I-24/7, MIND/FIND, Bases de données, Notices). Les informations générales sont partagées par le réseau international des parties prenantes combattant la traite, à travers des conférences, workshops et réunions. L’unité Traite organise des Conférences annuelles avec une large participation des pays membres. Cette unité est soutenue par un Groupe d’experts internationaux composé de plus de 70 experts de tous les continents. L’un des rôles les plus importants de l’unité est de renforcer les capacités des forces de Police du monde entier à enquêter efficacement sur les cas de traite. Sur demande, l’unité de Traite fournir un soutien opérationnel à travers l’organisation des opérations et le déploiement des équipes de soutien aux enquêtes.

Quelles sont les perspectives envisagées pour améliorer la lutte contre la traite des personnes et le trafic des migrants ?

Pour améliorer la lutte contre la traite des personnes et le trafic des migrants, l’on peut proposer plusieurs axes de solutions :

  • la mise en place d’un réseau des points focaux nationaux et régionaux au niveau du Bureau Régional ;
  • la sensibilisation au niveau des pays pour un changement de mentalité et l’amélioration de la situation socio-économique des populations ;
  • au niveau de la Police : il faut poursuivre le processus de renforcement des capacités par des formations, l’assistance technique, et une meilleure collaboration entre les différents services chargés d’application de la loi ;
  • mettre sur pied un système de coopération entre les pays d’origine, de transit et de destination des victimes de la traite ;l’assistance aux pays afin de mener des opérations pour sauver les victimes, démanteler les réseaux criminels, cela en associant tous les partenaires intervenant dans la protection et la prise en charge des victimes ;
    • faire le suivi au niveau judiciaire afin que les auteurs de la traite soient condamnés conformément aux lois en vigueur ;
    • s’atteler à la réinsertion des victimes au sein de la société.

    Les outils d’INTERPOL qui peuvent être utilisés pour détecter et enquêter sur les cas de traite de personnes

    I-24/7 : Partager en toute sécurité des informations précieuses sur les cas de traite et avoir un accès en temps réel aux Bases de données.

    Outils MIND ou FIND : pour les organismes de première ligne chargés de l’application de la loi afin de consulter les informations contenues, dans la Base de données nominale, la Base de données des documents de voyage volés et/ou perdus, et la Base de données des véhicules à moteur volés, … Ces bases de données sont utiles pour détecter les cas de traite dans les premières étapes.

    Diffusions et Notices, notamment les Notices rouges, Notices jaunes (très importantes en cas de disparition d’une victime potentielle), Notices violettes (pour le partage des nouveaux modus operandi : dispositifs et méthodes de dissimulation utilisés par les trafiquants).

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.