CCPAC.ORG
Site du Comité des Chefs de Police d'Afrique Centrale

Interview du Secrétaire Permanent lors de son installation

Quel est votre sentiment  et avez-vous un mot à l’endroit des autorités qui vous ont installées à ces fonctions ?

Je vous remercie pour cette occasion que vous m’offrez pour pouvoir m’exprimer tout juste après mon installation en qualité de Secrétaire Permanent du Comité des Chefs de Police de l’Afrique Centrale en sigle CCPAC. Je vous signale qu’il s’agit  d’un poste  que j’occupe cumulativement avec mes fonctions de Chef du Bureau régional INTERPOL pour l’Afrique Centrale.

Avant de répondre à votre préoccupation, je tenais à m’acquitter d’un devoir, celui d’être reconnaissant envers toutes les autorités compétentes qui ont œuvées pour que j’occupe ce poste au niveau communautaire.

Je remercie en premier lieu Son Excellence Denis SASSOU NGUESSO,  Président de la République du Congo, mon pays natal, pour la confiance et le choix qu’il a  porté sur ma modeste personne.

Mes remerciements vont à l’endroit des Chefs d’État de la Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) en général et en particulier à son Excellence Idris DEBY ITNO, Président de la République du Tchad, Président en exercice  de la CEMAC qui, a apposé, aux noms de ses pairs, sa signature sur la Décision N° 49/17-CEMAC-CCPAC-CE-SE du 19/02/2018 portant ma nomination au poste de Secrétaire Permanent du CCPAC.

Mes  remerciements vont également à l’endroit du Professeur Daniel ONA ONDO, Président de la Commission CEMAC pour son implication active dans la mise en œuvre des décisions de la session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat de la CEMAC, tenue à N’Djamena au Tchad, le 31 octobre 2017. Ces mêmes remerciements sont aussi adressés à Monsieur Shey Jones YEMBE, Commissaire en charge du Département des Infrastructures et Développement Durable de la CEMAC pour avoir bien voulu présider, en lieu et place du Président de la CEMAC, la cérémonie de mon installation.

Enfin, je remercie toutes les personnalités, Ministre, Ambassadeurs, Responsables des Institutions spécialisées de la CEMAC, Responsables des services chargés de l’application de la loi et autres invités de marque qui, malgré leur agenda chargé, ont honoré de leur présence la cérémonie de ma prise de service.

Rappelons  que le Comité des Chefs de Police de l’Afrique Centrale a été créé à Brazzaville en avril 1997. C’est pour une première fois qu’un Secrétaire permanent de cette Institution de la CEMAC soit officiellement nommé.

Le CCPAC est un organe consultatif de coopération policière régionale qui a pour objectif d’améliorer la coopération policière entre les services chargés de l’application de la loi de ses huit (08) pays membres et de renforcer leurs capacités opérationnelles dans la prévention et la lutte contre la criminalité dans la sous-région. Il s’agit donc d’une Institution communautaire en charge des questions de sécurité en Afrique Centrale.

Au regard des défis qui se présentent, je manifeste aux très hautes autorités, qui ont placées en moi leur confiance, toute mon entière disponibilité. Je m’engage à accomplir avec professionnalisme et détermination toutes les missions assignées au CCPAC pour le rayonnement de cette Institution communautaire. Cependant, j’ai besoin de l’assistance et du soutien des pays membres du CCPAC pour l’accomplissement de certaines de nos missions. En fait, la réalisation de certaines de nos activités,  telles que les opérations de police, nécessite l’accord des pays membres.

Pour répondre effectivement à votre question, je tiens à  préciser que la nomination du Secrétaire Permanent du CCPAC consacre une ère nouvelle pour la révision des textes de base du CCPAC pour l’arrimer au paysage institutionnel communautaire. Voilà donc ma première préoccupation. En effet, le discours prononcé par le Commissaire en charge des Infrastructures et du Développement Durable est une feuille de route  prescrite au CCPAC pour sa mutation. Cette mission m’avait été déjà assignée par les Experts réunis à Yaoundé lors de la tenue de la 29ème Réunion des sous-comités Techniques en mars dernier.

Enfin, je dois œuvrer pour mettre en application les recommandations des Chefs de police et les décisions des Ministres en charge des questions de sécurité en Afrique  Centrale. A cet effet, je dois relier les polices des pays membres du CCPAC pour rendre notre région plus sûre.

 

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.