CCPAC.ORG
Site du Comité des Chefs de Police d'Afrique Centrale

Police: des épaulettes pour 39 promus

La cérémonie de remise couplée des distinctions honorifiques, présidée par le DGSN, Martin Mbarga Nguélé vendredi dernier à Yaoundé.

L’ambiance était à la fête vendredi dernier à l’esplanade de l’Ecole nationale supérieure de police (ENSP) à Yaoundé. C’était à l’occasion de la cérémonie de remise des distinctions honorifiques à 245 fonctionnaires de police tous grades confondus au titre de la fête nationale du 20 mai 2016 couplée à celle de la remise des épaulettes à 38 commissaires de police principaux promus au grade de commissaire divisionnaire et un commissaire de police au grade de commissaire de police principal. Et c’est tout sourire que le commissaire divisionnaire Annette Koumnde Biya, la seule femme, arbore désormais ses six étoiles en signe de promotion accompagnée d’un sentiment de satisfaction. « Je suis contente parce que ce grade arrive à l’issue d’un long processus. J’ai arboré le galon de principal, il y a huit ans. La moisson d’aujourd’hui est le résultat du mérite qui prévaut au sein de la police qu’on soit femme ou homme. Aux femmes, je demande de suivre mon exemple et pour y parvenir il faut briller par la discipline et le travail pour qu’il y ait beaucoup de femmes promues à des grades supérieurs ».
Pour le délégué général à la Sûreté nationale (DGSN), Martin Mbarga Nguélé, qui présidait cérémonie, cette élévation au grade supérieur décidée par le chef de l’Etat est la récompense aux aptitudes professionnelles, de leur constance dans la quête de l’excellence et de commandement. « Elites, corps d’élite, vous devez dans l’exercice de vos responsabilités faire rayonner au plus haut point la police camerounaise et continuer à être des modèles de correction et de rectitude pour les collaborateurs », a martelé le DGSN. Pour pérenniser la paix sur l’ensemble du territoire national et garantir le développement, Martin Mbarga Nguélé a invité chaque policier où qu’il se trouve à continuer de faire preuve d’une vigilance de tous les instants et d’engagement sans faille.
Dans la même foulée, le patron de la police a salué la récompense du mérite. « Ces distinctions doivent désormais et davantage vous stimuler à plus d’ardeur, d’abnégation, d’engagement et de dignité dans l’exécution de votre tâche professionnelle », a-t-il instruit. Et le commissaire divisionnaire, Oko Petis Joël, ayant reçu la médaille de la force publique tout comme les autres a promis travailler davantage pour engranger d’autres médailles.

 

 

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.